Comment je m’habille éthique grâce à Violette Sauvage

Fringues éthiques avec Violette Sauvage

la face cachée de la fast fashion

En baignant dans le bio depuis un peu plus de 2 ans maintenant, j’ai commencé à m’interroger sur la face cachée des fringues que je portais. Je suis tombée sur des articles chocs comme l’effondrement du Rana Plaza ou encore l’appel à l’aide d’une ouvrière sur les étiquettes de vêtements Primark. Beaucoup de marques font fabriquer leurs lignes de vêtements dans des pays où la main d’œuvre est moins chère, ce qui nous permet d’acheter un t-shirt à 5€ au lieu de 30€. Malheureusement, en plus d’un salaire de misère, les ouvriers ont des conditions de travail plus que limite… Si vous voulez plus d’infos sur ce sujet je vous conseille ces trois articles :

8 façons de mieux consommer la mode | Le prix des choses | S’habiller éthique sans y laisser un smic

Bien-sûr cet article n’est pas là pour qu’on se sente submergés par la culpabilité, loin de là! Je voulais juste vous parler de Violette Sauvage, une association qui organise des vide-dressing dans pas mal de villes de France (Paris, Rouen, Lille ou encore Nantes) 🙂

Fringues éthiques avec Violette Sauvage

violette sauvage : l’asso à connaître absolument!

Violette Sauvage c’est le bon compromis pour moi : ça me permet de m’habiller un peu plus éthique tout en trouvant des fringues qui me plaisent (et ne coûtent pas un PEL au passage). Il faut être à l’aise avec l’idée d’acheter de seconde main, mais de mon côté ça n’a jamais été un souci car depuis petite on se fait des « sessions vide-dressing » avec les femmes de ma famille 🙂 De là à acheter une petite culotte en vide-dressing, non, mais acheter un pull, une jolie robe, voire des chaussures si elles sont bien entretenues, ça ne me dérange pas du tout.

La dernière fois que j’ai fait un tour chez Violette Sauvage j’ai par exemple trouvé ce petit pull blanc cassé et c’est devenu mon chouchou de l’hiver. Il m’a coûté une vingtaine d’euros et il est canon porté avec un jean!

Fringues éthiques avec Violette SauvageFringues éthiques avec Violette Sauvage

Ca fait au moins deux ans que je cherche une robe avec des motifs banane. Oui il m’arrive souvent d’avoir ce genre de lubie! J’ai donc trouvé cette robe totalement par hasard en me promenant dans les allées du vide-dressing. Quand je l’ai vu, j’ai littéralement sauté dessus, de peur que quelqu’un repère la belle affaire en même temps que moi 😉 Je sais déjà que ça va être ma petite robe chouchou de l’été!

Fringues éthiques avec Violette SauvageFringues éthiques avec Violette Sauvage

J’ai également trouvé cette jolie chemise blanche, elle donne tout de suite un côté classe, avec une petite touche d’originalité au niveau du col. Elle m’a aussi coûté une vingtaine d’euros. D’ailleurs chez Violette Sauvage, vous pouvez autant trouver des fringues à prix abordables, que des fringues de luxe ou de créateurs. Il y en a vraiment pour tous les goûts!

Fringues éthiques avec Violette Sauvage  Fringues éthiques avec Violette Sauvage

Mon dernier achat chez Violette Sauvage est cette robe longue ajourée au niveau des côtes et du dos. Elle a ce style bohème que j’adore et elle est très légère, parfaite pour cet été!

La grande majorité de mon budget shopping est maintenant dédié à Violette Sauvage, parce qu’il est très rare que je ne trouve pas de choses qui me plaisent quand j’y vais. Ca ne m’empêche pas de continuer à acheter de temps en temps des vêtements dans des enseignes de « fast fashion » comme Missguided ou Asos dernièrement. Mais ça me permet de consommer beaucoup moins de cette mode sans éthique et sans respect.

 

3 bonnes raisons d’acheter de seconde main 

1. c’est éthique     2. écologique     3. et économique!

 

Et vous, il vous arrive d’acheter des vêtements ou accessoires de seconde main? 🙂

Comment je m’habille éthique grâce à Violette Sauvage

8 gommages visage au banc d’essai !

Comment je m’habille éthique grâce à Violette Sauvage

Une crème de jour sur mesure en 3 ingrédients !

Article récent

Il y a 2 commentaires

  1. Lydie

    Je me suis mise à acheter de vêtements éthiques depuis octobre dernier et comme toi le seconde main ne me pose aucun problème… C’est tellement avantageux en fait! Je trouve toujours de très belles pièces et de qualité. En Belgique il n’y a pas cette association mais on peut facilement trouver des magasins physiques de seconde main quand même et des fois ça vaut vraiment la peine ! 😀

    Au passage, ta robe avec les bananes est canon! Bisous 🙂

Poster un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer